Les bases de données : types, utilisation et popularité

3 avril 2023

Les bases de données sont une source d'informations importante et utile qui peut être utilisée pour améliorer la gestion des entreprises, faciliter le traitement des données et fournir une structure solide aux applications informatiques. Mais quels types de bases de données existe-t-il ? Quelle est leur popularité ? Et comment les exploiter correctement ? Dans ce blog, nous explorerons ces questions et plus encore en examinant les différents types de bases de données, leurs utilisations uniques et leur importance croissante dans l'ère numérique.

Types de bases de données

Les bases de données sont des systèmes électroniques qui peuvent contenir différents types de données structurées ou non, en lien avec un thème ou une activité spécifique. Il existe deux principaux types de bases de données: les bases de données relationnelles et NoSQL.

Bases de données relationnelles

Une base de données relationnelle est une collection d'informations stockée dans plusieurs tables ayant des relations entre elles. Chaque table contient des enregistrements, chacun étant identifié par un numéro ou une clé unique.

Les relations entre les tables sont définies par des clauses SQL (Structured Query Language). Par exemple, une application peut utiliser la clause JOIN pour combiner les informations d'une table à celle d'une autre, identifier certaines valeurs et obtenir des résultats précis.

Les bases de données relationnelles ont bénéficié d’une forte adoption depuis leur introduction au milieu des années 1970. Elles offrent aux développeurs et aux administrateurs système un moyen simple et efficace pour gérer des données complexes, ce qui fait que la plupart des applications logicielles modernes sont construites sur des bases de données relationnelles.

Avantages :

  • Flexibilité
  • Intuitivité et facile à apprendre
  • Haute performance

Inconvénients :

  • Difficultés à traiter les données non structurées
  • Pas efficace pour prendre en charge certaine complexité requise par certains projets

Bases de données NoSQL

Les bases de données NoSQL (not only SQL) sont basées sur un modèle non relationnel et ne nécessitent pas la même structure rigide que les bases de données relationnelles. Ces bases sont plus flexibles: elles permettent à un développeur d'ajouter et/ou supprimer des informations sans avoir à modifier la structure interne du système.

Le terme «NoSQL» a été inventé en 1998, lorsque Carlo Strozzi a publié le premier système basé sur le modèle NoSQL appelé "Strozzi NoSQL". Depuis lors, plusieurs autres systèmes ont fait leur apparition, tels que MongoDB, Cassandra et HBase.

Cette dernière année, on a vu un grand nombre de développeurs utiliser les bases de données NoSQL pour leur projet.

Avantages :

  • Plus rapide et flexible à des fins de développement
  • Peut prendre en charge les données non structurées
  • Meilleur fonctionnement avec les applications Big Data

Inconvénients :

  • Difficile à apprendre et configurer
  • Peuvent être plus lents que les bases relationnelles pour certaines requêtes

Utilisations des bases de données

Les bases de données sont utilisées dans différents domaines pour faciliter la gestion et la manipulation des données. Ces utilisations peuvent varier selon le type de base, mais elles partagent généralement quelques points communs: une structure intuitive qui réduit le temps passé à comprendre le contenu d'une base de données et une flexibilité qui permet aux utilisateurs d'ajouter ou de supprimer des informations sans affecter le reste du système.

Dans l'entreprise

Les entreprises ont longtemps recours aux bases de données pour gérer leurs clients, les stocks ainsi que pour analyser les données. Par exemple, une entreprise peut utiliser une base relationnelle pour stocker des informations sur ses clients (tels que le nom, l'adresse e-mail etc.

), tandis qu'elle peut se servir d’une base NoSQL pour traiter et fournir des informations analytiques à partir des mêmes sources.

Dans lesport

Les bases de données sont également utilisées par les organisations sportives pour stocker et analyser les statistiques des joueurs et gérer la logistique liée aux compétitions. Les clubs professionnels emploient souvent des analystes sportifs qui utilisent des outils statistiques avancés basés sur des bases de données relationnelles ou NoSQL pour découvrir ce qui fait la force d’un adversaire ou une meilleure façon d’utiliser ses propres ressources.

Dans l'informatique

Les bases de données sont également largement adoptées par l’industrie informatique. Elles permettent aux développeurs et administrateurs système d'avoir un moyen simple et efficace pour stocker leurs fichiers, gérer leurs logiciels et contrôler l’accès aux réseaux.

Popularité des types de bases de données

Tendances d'utilisation au fil des années

Depuis les années 1990, on a vu une augmentation significative du nombre d'applications qui utilisent des bases de données relationnelles et NoSQL. La tendance est restée la même jusqu'à présent et le nombre continue à augmenter chaque année.

Bien qu’il y ait encore plus de développeurs qui optent pour les bases de données relationnelles, on remarque que les développeurs sont de plus en plus enclins à opter pour les bases NoSQL pour leur projet.

Nombre d'applications utilisant chaque type de base de données

Selon l'enquête menée par Stack Overflow en 2019, il y a actuellement plus de 10 millions d’applications qui utilisent des bases de données relationnelles, tandis que le nombre d'applications basées sur des bases NoSQL augmente rapidement et devrait atteindre 40 millions d'ici 2023.

Part de marché des différents types de bases de données dans le monde informatique

À l'heure actuelle, les bases relationnelles représentent environ 80% du marché des bases de données alors que les bases NoSQL en représentent 17%. Malgré cela, certains analystes prévoient un futur marqué par l’adoption croissante des services NoSQL par les entreprises et le grand public.